La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

  1. Historique

 

  Il y a des siècles, l’Homme a pris conscience qu’il était porteur de facultés naturelles bienfaisantes pour ses semblables et pour lui-même.

  Ces capacités étaient connues et pratiquées dans les anciennes civilisations :

 

  L’Egypte Ancienne

 

  Le Magnétisme occupait une place importante en Egypte Ancienne. Les prêtres magnétisaient les bandelettes utilisées pour les momifications.

 

  Le Papyrus Ebers

 

  Un papyrus nommé "Papyrus Ebers", du nom de son propriétaire et traducteur Georg Moritz Ebers (1837-1898), Egyptologue Allemand, datant du règne d’Amenhotep 1er et découvert en 1862 à Louxor par l’Egyptologue Edwin Smith, fait référence à ce que nous nommerons plus tard le "Magnétisme" : il y est écrit "Pose ta main sur la douleur et dis qu’elle s’en aille."  Le Papyrus Ebers fait partie des plus anciens traités médicaux et aussi des plus volumineux puisque ses dimensions sont de 20 mètres de long pour 30 centimètres de large ! Il est aujourd’hui visible à la bibliothèque de l’université de la ville de Leipsick en Allemagne.

 

  Le Papyrus de Ennemoser

 

  Un autre papyrus, appelé "Papyrus de Ennemoser", fait état de l’utilisation du "Magnétisme" dans les temples d’Isis, d’Osiris et de Séparis.

 

  Le Livre des Morts

 

  Le Livre des Morts des Anciens Egyptiens, couramment appelé "Livre des Morts", aussi nommé "Livre pour Sortir au Jour" à l’époque de l’Egypte antique, est un document composé de plusieurs papyrus qui accompagnait le défunt dans son "voyage" vers l’au-delà. On y retrouve la phrase suivante qui fait référence au Magnétisme : "Je place les mains sur toi Osiris, pour ton bien, pour te faire vivre."

 

  La Grèce

 

  Pythagore (580-495 avant Jésus-Christ), l’un des grands savants de son siècle (mathématiques, astronomie), s’était instruit auprès des prêtres Égyptiens. Il reconnaissait l’existence d’un fluide et s’adonnait au Magnétisme.

 

  Jésus-Christ

 

  La Bible fait ainsi référence au pouvoir de guérison de Jésus, par contact et par imposition des mains :

  - Evangile selon Matthieu (8 :15) : "il lui toucha donc la main et la fièvre le quitta."

  - Evangile selon Matthieu (9-27) : "il leur toucha les yeux et leurs yeux reçurent la vue."

  - Evangile selon Luc (4 :40) : "posant les mains sur chacun d’eux, il les guérissait."

  - Evangile selon Marc (16 :18) : "ils imposeront leurs mains aux malades et les malades seront guéris."

 

  Les Romains

 

  Les Romains, chez qui on retrouve les coutumes des Égyptiens, des Grecs et des Indiens, possédaient des temples dans lesquels ils pratiquaient le Magnétisme thérapeutique par des massages.

  Vespasien (09-79), Empereur Romain, utilisait son Magnétisme pour apaiser et guérir ses sujets.

  Gallien (218-268), également Empereur Romain, agissait sur certaines maladies à l’aide de passes magnétiques. Accusé de sorcellerie, il quitta Rome.

 

  Le Moyen-âge

 

  Le terme "Magnétisme" provient du nom "Magnésie", département Grec situé dans la région de Thessalie, où trouve ses origines la pierre d’aimant, reconnue au Moyen-âge pour ses propriétés curatives.

  Au Moyen-âge, la plupart des Magnétiseurs entraient en contact physique avec les personnes, c’est pourquoi on les surnommait les "Toucheurs".

  Depuis Louis IV Le Gros (1081-1137), on considérait que les rois détenaient un pouvoir de guérison qu’ils utilisaient notamment pour agir sur les écrouelles, une maladie d’origine tuberculeuse, contagieuse mais pas mortelle, provoquant des fistules purulentes localisées sur les ganglions lymphatiques du cou. La formule couramment utilisée était : "le roi te touche et Dieu te guérit". Clovis 1er (466-511) et d’autres rois de France - Philippe IV dit "Philippe Le Bel" (1268-1314), François 1er (1494-1547), Henri IV (1553-1610) - et d’Angleterre guérissaient leurs sujets par le toucher.

 

  Paracelse

 

  Paracelse (1493-1541), né Philippus Theophrastus Aureolus Bombastus Von Hohenheim, était un médecin, alchimiste et astrologue Suisse.

  Bien avant Mesmer, Paracelse s’était intéressé à la Magnéto-Thérapie (la thérapie par les aimants) et exprimait l’hypothèse que les aimants permettaient, par leur action sur le champ magnétique Humain, d’extraire les maladies du corps.

  Expérimentateur, Paracelse reconnaissait l’existence du Magnétisme qu’il formulait ainsi : "l’Homme a en lui une force magnétique sans laquelle il ne peut exister."

 

  Mesmer

 

  Franz Anton Mesmer (1734-1815) était un médecin Allemand, principalement connu pour sa théorie du "Magnétisme Animal", également nommée "Mesmérisme".

  Influencé par Paracelse, Mesmer considérait qu’il était possible d’extraire les maladies du corps Humain grâce aux aimants. Il croyait en l’existence d’un fluide naturel ayant le pouvoir de revitaliser les personnes, le Magnétiseur récolant ce fluide et le redistribuant.

  Dans son "Mémoire sur la découverte du Magnétisme Animal" publié en 1779, il écrit ceci :

  - "Un fluide physique subtil emplit l’univers, servant d’intermédiaire entre l’Homme, la Terre et les corps célestes, et entre les Hommes eux-mêmes."

  - "La maladie résulte d’une mauvaise répartition de ce fluide dans le corps Humain et la guérison revient à restaurer cet équilibre perdu."

  - "Grâce à des techniques, ce fluide est susceptible d’être canalisé, emmagasiné et transmis à d’autres personnes, provoquant des crises chez les malades pour les guérir."

  Pour Mesmer, tout être Humain possède en lui-même la faculté de guérir autrui grâce à ce fluide naturel.

 

  Chastenet de Puységur

 

  Armand Marie Jacques de Puységur (1751-1825), plus souvent nommé "Chastenet de Puységur"ou "Marquis de Puységur" était un officier-général d’artillerie, essentiellement connu pour sa pratique du Magnétisme qu’il apprit avec ses deux jeunes frères (Jacques Maxime et Antoine Hyacinthe) auprès de Mesmer.

  On retrouve Chastenet de Puységur dans l’histoire de l’Hypnose car il a découvert le phénomène de la "transe somnambulique" en magnétisant un berger en 1784.

 

  Deleuze

 

  Joseph Philippe François Deleuze (1753-1835) était un naturaliste français, notamment connu pour avoir codifié la pratique du Magnétisme de Mesmer en 1824 et l’avoir propulsé au premier rang des thérapies de l’époque.

 

  Lafontaine

 

  Charles Lafontaine (1803-1892) était un magnétiseur franco-suisse ayant participé aux expériences de Chastenet de Puységur.

 

  James Braid

 

  James Braid (1795-1860) était un chirurgien écossais qui découvrit le Magnétisme Animal en 1841 au cours d’une démonstration de Charles Lafontaine. James Braid posa alors les bases scientifiques de ce qu’il nomma "Hypnose".

 

  Le Baron du Potet

 

  Denis Jules Dupotet (1796-1881), plus souvent nommé "Le Baron du Potet" était un ésotériste et un Magnétiseur français.

  En 1819, le chirurgien-dentiste "Martorel" réalise des opérations sur des patients magnétisés par Le Baron du Potet.

  En 1837, Le Baron du Potet exporte le Magnétisme Animal de Mesmer en Angleterre.

  De 1845 à 1861, il édite le "Journal du Magnétisme".

 

Auteur : Constant WINNERMAN.

Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires.